Les organismes de recherche : Voir "L’accompagnement technique et scientifique"
Les Organisations de producteurs : Voir "7 organisations adhérentes"
L’ISFFEL
 
L’ISFFEL a été créé en 1993 sous l'impulsion des producteurs de légumes frais du CERAFEL. Leur objectif était de proposer à la grande distribution des femmes et des hommes formés à la gestion des rayons fruits et légumes afin d'en améliorer l'activité et la profitabilité.

Le succès des premières formations a rapidement permis un élargissement à d'autres rayons de produits frais, tels que les produits de la mer..., puis à d'autres domaines d'intervention tels que la commercialisation des produits, la logistique, la sécurité alimentaire...

L'ISFFEL continue son développement en créant des partenariats sur Rennes, Nantes, et même Poissy en région parisienne, permettant à 250 personnes par an d'apprendre un métier avec un taux d'embauche de plus de 80 %. Dispensées dans le cadre de contrats en alternance trouvés par l'ISFFEL, toutes les formations visent une qualification ou un diplôme de bac à bac + 5.
 
Les fournisseurs

Pour garantir la conformité des matières premières utilisées par les agriculteurs, CERAFEL recense et donne un agrément aux principaux fournisseurs des agriculteurs.
CERAFEL travaille également en étroite collaboration avec les emballeurs et les transporteurs, indispensables à la filière.
 
Les transformateurs

La Bretagne est une région de production de légumes importante, non seulement pour le frais (700 000 tonnes) mais également pour l'industrie.
 
Les usines réceptionnent chaque année 220 000 tonnes de légumes spécifiquement dédiés à la transformation : haricots verts, pois, flageolets, carottes, épinards. Ces produits ne sont pas commercialisés sur le marché du frais : ils sont surgelés ou appertisés. C'est une activité très saisonnière (mai à octobre).

alt

En-dehors des périodes où les usines travaillent les légumes spécifiquement destinés à l'industrie, elles se fournissent auprès des OP de CERAFEL en légumes initialement destinés au marché du frais mais qui peuvent également être transformés.

La fourniture en produits dits "à double fin" (frais et transformé) fait l'objet de contrats particuliers gérés par l'AOP CERAFEL.

Les OP produisant pour le frais trouvent un intérêt à écouler une fraction de leurs produits (5 à 15 %) à l'industrie pour alléger l'offre.

L'AOP assure l'interface entre les OP et les usines de surgélation et gère les emballages destinés à cet usage.

Les Chambres d’Agriculture

Un partenariat étroit existe avec les Chambres d’Agriculture départementales et régionale. Elles apportent un appui technique indispensable.

Elles assurent également la diffusion des références issues des travaux d'expérimentation en lien avec les stations, auprès des producteurs.