alt   Depuis plus de 40 ans, les légumes frais bretons sont mis en marché par des Groupements de Producteurs (devenus depuis 1996 des Organisations de Producteurs). La quasi-totalité des légumes de plein champ et une partie des productions sous serre sont vendues aux enchères sur des marchés au cadran. Dans un marché soumis à des fluctuations permanentes de l’offre, de la demande et par voie de conséquence des prix, l’intervention sur le marché ne peut trouver son efficacité que si toute la production d’un bassin y participe.

Le rôle initial de CERAFEL est d’organiser l’intervention sur le marché.
Cette intervention ne peut être décidée que par les producteurs délégués aux sections produits de l’AOP.
 
La gestion de marché relève de chacune des sections régionales produits. Elle suppose :
  • un recensement des surfaces et des prévisions de récolte,
  • une centralisation quotidienne des quantités mises en marché, transformées, exportées et éventuellement retirées du marché,
  •  une transparence sur les prix.
Selon les produits, l’AOP dispose de plusieurs moyens d’intervention pour réguler le marché. On peut en citer quelques-uns :
  • régulation de l’offre,
  • segmentation,
  • transformation, 
  • retraits (en dernier recours).
La mise en œuvre de ces moyens exige un suivi du marché au jour le jour et une grande réactivité dans les décisions.

Afin de cerner au mieux les préoccupations des agriculteurs, des clients et des consommateurs, CERAFEL conduit régulièrement des études spécifiques et des voyages d’études en France et à l'étranger, avec les Organisations de Producteurs pour le compte de la filière légumière bretonne.

Peuvent également faire partie de l’association, des OP exerçant leur activité dans un secteur de productions végétales voisin comme les pommes de terre, les champignons, les plantes horticoles, les plantes aromatiques.
alt